Bienvenue parmi mes tranches de vie / Welcome among my slice of life

Je suis heureuse de vous compter parmi mes tranches de vie. En espérant sincèrement que mes petites brides de vie sauront vous apporter joie et réconfort! Ainsi, je vous encourage à ajouter la saveur de votre humeur, la couleur de votre journée et exprimer vos émotions sur ce blogue. Sentez-vous bien à l'aise de commenter... la critique constructive permet de s'améliorer et de grandir!

vendredi 23 mars 2012

Tremplin


« Chaque jour est le tremplin du lendemain. »

de Michel Bouthot



Vous est-il déjà arrivé de vous demander si votre présence dans la vie d'une personne avait une raison précise d'exister? Avez-vous réfléchi sur ce que vous aviez à apprendre d'une personne en particulier et qu'une fois la leçon apprise, elle disparaît de votre vie?

Dans mon langage, j'appelle ça un tremplin et au sens propre comme au sens figuré, le tremplin nous propulse vers l'avant. C'est également ce dont on se sert pour parvenir à nos fins ou, si vous préférez la définition du Larousse:
«Ce qui donne un élan pour atteindre un objectif. »

Vu comme ça en terme sportif, marketing, économique ou politique c'est facile à comprendre et même à trouver un sens logique à ce terme. Mais qu'en est-il lorsqu'on parle en terme social ou culturel? À mon avis, c'est du pareil au même! Au même titre que les politiciens se servent de leur campagne électorale pour faire valoir leurs positions et obtenir plus de visibilité, les médias se servent des faits divers pour augmenter leurs ventes et leurs cotes d'écoute.  C'est un peu moins joli, c'est ce qu'on appelle de la manipulation. Que ce soit de la manipulation électorale ou de la manipulation de l'opinion publique, un fait demeure, le groupe vise ses intérêts et dirige la pensée collective en ce sens. Si vous préférez, Larousse nous l'expose ainsi :
«Action d'orienter la conduite de quelqu'un, d'un groupe dans le sens qu'on désire et sans qu'ils s'en rendent compte.»

Mais ce que je veux dire par tremplin se situe en terme d'échange de «service» plus ou moins conscient où les deux parties tirent un intérêt juste et égalitaire. Certains pourraient parler de bouée mais pas moi, pas dans le sens que je l'emploie, je parle bien de tremplin.

J'ai un ami ou j'avais un ami, je ne sais plus trop, qui m'a permis entre-autre d'abattre mon mur d'émotions pierre par pierre. Sans lui, je serais encore la petite fille qui érige son bouclier pour paraître forte, rationnelle et inatteignable afin que personne ne sache à quel point elle souffre. En contre-partie, nous avions des conversations très intéressantes, enrichissantes et nous partagions une belle complicité. Je crois qu'il a pris confiance en lui, quitté sa conjointe où ils vivaient tous les deux une relation malheureuse depuis plusieurs années. Il s'est fait une blonde, et puis une deuxième, il a maintenant un réseau social établi, il a refait sa vie et il semble très heureux aujourd'hui! :-)

En ce sens, j'ai servi de tremplin à cet ami et lui, pour moi ; nous nous sommes permis d'obtenir une vie nouvelle! Je fais une différence avec la bouée qui pour moi n'est pas une relation basée sur l'échange et l’équité ; la bouée est selon moi basée sur un rapport de force dominant-dominé où l'un abuse de l'amour ou de la confiance au détriment de l'autre. Je ne sais pas comment décrire la relation dont je parle mais je la qualifierais tout simplement, d'amitié tremplin.

Et vous, avez-vous déjà connu une amitié tremplin?

8 commentaires:

  1. Oui, j'ai eu des amitiés tremplin. Mais ce que je trouve plate, c'est que souvent, c'est moi qui a aidé ces personnes...puis elles ont quitté sans avertir quand ça a mieux été.

    J'ai une "amie" comme ça . Quand elle a besoin, elle donne signe de vie, sinon, j'en n'entends pas parler. Mais je suis toujours là pour elle quand même. Car je sais qu'avec elle, je joue plus le rôle d'une bonne psy que d'une amie.

    Une amie pour moi, c'est quelqu'un qui est toujours là.

    Merci pour ton billet Carina, il porte à réflexion.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. C'est pas facile ces situations où l'«échange» est à sens unique! Tu es sembles être une bouée pour ton «amie» et quand elle a les pieds qui touchent le sol, elle la retire et la mets de côté jusqu'à la prochaine fois. J'avais une amie comme et j'ai rompu ce lien car je me sentais brimée et frustrée dans cette relation à essayer de la sauver. Je me sens maintenant très bien avec ma décision.

      Michèle, si tu ne te sens pas démolie dans cette relation et que tu te sens grandir malgré tout, c'est correct mais si c'est pas le cas, fais attention à toi ma chère!

      Je partage totalement quand tu dis «Une amie pour moi, c'est quelqu'un qui est toujours là.» Merci beaucoup pour ton message, on s'y retrouve toutes et tous! :)

      Effacer
  2. J'ai aussi eu des amitiés tremplin.J'avais un ami qui avait vécu une séparation très difficile. Je l'ai beaucoup écouté.Un jour il a rencontré quelqu'un et il est tombé en amour à nouveau. Malheureusement je ne vois plus cet ami car sa compagne est jalouse envers moi.Je trouve regrettable de ne plus le voir mais c'est comme ça et j'ai accepté. J'ai aussi une amie qui a été pour moi un tremplin. Mon mari venait de me quitter et j'étais démolie seule avec mon fils de 10 ans. Celle-ci m'a aidé à ne pas sombrer. Je l'appelle ma soeur volante. Elle habite au loin mais on communique encore très souvent toutes les deux. On sait que quoi qu'il arrive on est là l'une pour l'autre. J'ai une amie qui de ce temps-ci me fait pas mal suer.Je me sens utilisée depuis un bon bout et je suis ben tannée. Quand elle rencontre le "grand amour" ce qui lui arrive souvent, je ne la vois plus. Je pourrais être morte et enterrée et elle ne s'en appercevrait pas je crois. Mais , quand ses amours tournent mal, oups, madame revient. Je remets cette amitié en question,je me sens épuisée. J'en suis rendu à ne plus répondre au téléphonne lorsqu'elle appelle.Je prends mes distances car j'en ai vraiment besoin. D'ici peu j'aurrai une conversation franche avec elle. Je lève mon chapeau à Michèle car moi je n'ai plus cette patience d'être la psychologue. J'ai été sauveuse bien des années et j'ai beaucoup donné en temps et en énergie. Je vais être encore sauveuse parfois si et seulement si la personne est d'accord pour s'aider.Je dirais pas sauveuse mais aidante simplement. Ma soeur qui a le don de se mettre les pieds dans les plats est une pro de la manipulation. J'ai essayé par tous les moyens d'être un tremplin pour elle mais c'est toujours à recommencer. Je lui ai donné des services,des adresses,et coordonnées pour qu'elle demande de l'aide. Mais je ne peux pas faire plus pour l'instant.J'ai appris au fil des années à prendre soin de moi aussi. à force de vouloir sauver les autres on peux aussi caler avec eux. Merci Carina pour tes billets. Passe une très bonne journée.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Sincèrement, il arrive que plus tu aides pire c'est. La manipulation est malheureusement basée sur les valeurs et l'amour, les gens qui s'y prêtent le comprennent très bien et jonglent très bien avec ça!

      Ton «amie» comme ta soeur devront selon moi toucher le fond pour apprendre et grandir. Mon frère était dans un piteux état quand je l'ai laissé sombrer car la situation dépassait les soins (physiques et psychologiques) que je pouvais lui procurer. On m'a conseillé, j'ai pleuré, je me sentais démunie, j'ai continué à l'aimer et j'étais quand même toujours là. J'ai fait ce qu'il y a de pire et aujourd'hui il est vivant à nouveau. Il a toucher le fond et il s'en est sorti. Il ne voudra plus jamais retourner là où il était mais il est un miracle. Il m'en veut un peu et nous en avons parlé mais nous sommes réunis aujourd'hui. Il est juste WOW!

      J'aurais pu réagir autrement et nous ne savons pas l'issu d'une situation car on ne négocie pas avec des chiffres mais avec des humains. Mais la volonté doit être partagée, l'amitié aussi et non être à sens unique. Si tu ne trouves pas un sens ou un sentiment positif dans votre amitié, même après avoir discuté et mis de l'eau dans ton vin... alors, ne te noie pas car présentement tu es une bouée mais quand tu auras besoin, qui seras là pour te sauver, pour t'aider? Tu sais déjà qui seras là pour toi comme tu seras là pour eux, elles aussi!

      Comme je disais à Michèle, j'ai eu une amitié comme celle que tu as avec cette amie Étoile et je comprendre TRÈS bien ce que tu vis. Je me suis écoeurée et je n'ai plus répondu à ses appels et la relations s'est éteinte. C'est comme si elle ne comprenait jamais! Alors, j'ai pris action. Une bonne conversation en toute franchise devrait aider... sinon, tu pourras te dire que tu as tout essayer. Il ne faut pas se rendre à l'épuisement et comme tu l'as très bien dit, tu ne peux pas la sauver si elle ne le veut pas s'aider d'abord. Ok pas sauveuse, aidante, c'est vrai je préfère ça aussi! :-)

      Merci pour cette tranche de vie Étoile, tes réflexions sont excellentes! Bonne fin de semaine!

      Effacer
  3. Je regrette Carina . Ca n'a pas de bon sens cette longueur de commentaire. Je me donne un tappe sur les doigts.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'adore te lire Étoile!!! Ne te censure pas :-)

      Effacer
  4. Petite correction à ton billet : "J'ai un ami qui m'a permis ..."

    ;)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci pour cette précision mon ami! :-)

      Effacer

Merci de partager votre tranche de vie :)